[disséquer N ° 6] — Découvrez une landing page sous la forme d’une lettre de Jeremy Allard

Jeremy Allard l’homme aux cheveux longs qui sait utiliser les mots pour vendre presque tout. 

Il est le créateur du parasite. Une petite lettre d’information trimestrielle sur le web marketing. 

J’y suis abonné. C’est une lecture enrichissante, mais si vous n’agissez pas, ce n’est que de la lecture.

Jeremy Allard un homme introverti qui vend à l’ancienne. Il a analysé les pages de vente de l’époque et utilise le publipostage pour démontrer son savoir-faire.

Il est l’un des deux ou trois seuls spécialistes français en marketing que je suis régulièrement.

En tant qu’étudiant en copywriting, suivre Jeremy Allard est une évidence.

Et aujourd’hui, je vais disséquer sa landing page.

Avant de commencer, j’ai une chose à vous avouer…

Cet article est le sixième d’une série que je ferai pour disséquer des pages d’accueil, des landing pages et des emails de différentes entreprises.

C’est le meilleur moyen que j’ai trouvé pour mieux comprendre et me perfectionner dans la conception d’une page d’accueil ou une landing page et d’un email.

Dans chaque article, je disséquerai des landing pages sur ce que j’ai aimé et qui est efficace ou pas. 

Mon objectif : vous permettre de comprendre comment créer ou améliorer votre landing page.

Je commencerai par les entreprises les plus populaires et selon mes goûts.

Cependant, j’accepte des suggestions des lecteurs qui souhaitent que j’analyse d’autres pages d’accueil ou landing pages ou emails remarquables qu’ils aimeraient partager. 

Envoyez-le à (marvin at fronseo point com) avec un bref message sur ce qui vous a plu ou déplu. Si je le choisis, je ferai un lien vers votre site.

¨¨¨¨¨^¨.¨^¨¨¨¨¨

Page disséquer N °6 Jeremy Allard

Je change de style de page. Vous découvrirez une landing page sous la forme d’une lettre de vente.

Il y a 234 mots sur cette landing page. Elle n’a rien à voir avec les sites web précédents. 

Avec son expérience, Jeremy peut certainement se permettre d’être aussi concis et bref. Il maitrise son sujet.

Sa réputation le précède.

Voilà une chose essentielle à faire lorsque l’on démarre un business en ligne.

Maitriser votre ethos. (lu sur storyboardthat, super intéressant) 

C’est quoi Ethos?

Ethos, c’est la crédibilité de l’orateur ou de l’écrivain. 

Pour intéresser un public à un sujet particulier, la personne qui présente l’information doit d’abord s’imposer comme quelqu’un de confiance ou ayant une grande expérience dans son domaine. 

Ceci est également connu comme l’éthique.

Ethos fait appel à :

  • l’Intelligence
  • La Vertu
  • La Morale
  • La Perception de confiance

Votre blog vous permet de démontrer votre expertise dans votre domaine et devenir ainsi un expert de confiance.

La perception des visiteurs est importante.

Cette landing page est une lettre qui vous est adressée personnellement.

Je pense qu’il a utilisé la formule AIDA pour rédiger cette lettre.

AIDA la femme la plus envoûtante et la plus aimée dans le domaine de la rédaction.

Le but de cette lettre est de transformer le visiteur en prospect.

D’accord, «Scalpel»… dissection.

Une landing page sous forme de lettre de Jeremy Allard

Landing page de Jeremy Allard

C’est une landing page simple en apparence qui se concentre sur un appel à l’action. 

L’objectif est clair : il s’agit de vous inscrire à sa newsletter.

jeremy allard

L’en-tête avec une photo de Jeremy Allard pour faire le lien entre le virtuel et le physique. Il ne se cache pas. Vous identifiez la personne qui est derrière ce blog.

Si vous voulez gagner la confiance de vos lecteurs et améliorer votre crédibilité : ajouter une photo et le tour est jouer. (de préférence une belle photo)

Alors qui sont ces personnes ?

Vous reconnaissez-vous parmi celles-ci ?

C’est un public très large. Mais la deuxième partie de la phrase cible les personnes ayant un problème spécifique. 

Ils peuvent être des blogueurs, marketeurs, coachs, et autres professionnels qui souhaitent réussir sur le web.

Ça fait quand même beaucoup de monde. 

Donc malgré vos problèmes, vos rêves et vos désirs, cette landing page pourrait vous donner ce que vous cherchez.  

Cette lettre commence par un message conçu pour attirer votre attention, vous cibler et vous impliquer émotionnellement.

Puis dans le titre, il utilise :

Une qualité de l’être humain (ou un défaut)

C’est une qualité qui serait un bien vilain défaut dans notre société actuelle.

Donc, pour éveiller votre intérêt, il compte sur votre curiosité.

Le prochain truc dévoilé dans cette newsletter sera peut-être VOTRE révélation

C’est un trait fondamental de l’être humain. Le but est de vous inciter à poursuivre votre lecture et de titiller votre désir de vous inscrire pour découvrir de quoi il parle.

Vous allez peut-être avoir un déclic pour ne plus être coincé dans votre business en ligne. (désir)

Ensuite, il vous explique comment cela va se dérouler.

Vous recevrez : 

1 email par jour… une astuce… pas de blabla… un lien pour se désabonner à tout moment…

Sans obligation et implicitement, vous comprenez que vous devrez au moins donner votre email.

Puis une énigme pour vous faire participer. Vous devenez un lecteur actif. Il veut stimuler votre cerveau. Espérons que ce soit facile à comprendre.

ÉNIGME : Pourquoi sur 7000+ abonnés, seuls 4 ou 5 par mois se désinscrivent d’après vous ?

Mais le vrai truc ici, est qu’il utilise un type de preuve social (le nombre) pour vous montrer qu’il a déjà beaucoup d’abonnés et très peu se désinscrivent.

Il veut gagner votre confiance et aussi dire que vous ne serez pas déçu.

Vous avez tout à y gagner. Alors, inscrivez-vous !

Pour continuer à capter votre attention, il vous dit une chose à laquelle vous n’avez surement pas pensé…

Savez-vous que 80 % des clients font leur premier achat dans une boutique en moyenne 90 jours après leur premier contact avec cette entreprise? Pourtant plus de 90 % des directeurs marketing auront cessé leur communication à ce moment-là.

Il vous donne habilement une information et introduit aussi un nouveau problème.

Vous ne le savez peut-être pas, mais il prépare le toboggan pour que vous glisser plus facilement votre email. 

Après, il vous suggère de relire si vous n’avez pas bien compris la nouvelle.

Relisez cela soigneusement. Vous êtes probablement en train de piétiner 80 % de votre potentiel marketing. Autrement dit : vous obtenez seulement 20 % de l’argent que la plupart des gens peuvent vous donner si vous prenez la peine de demander.

La formule PAS

Jeremy Allard utilise alors une autre formule largement utilisée par les rédacteurs (PAS) :

Problème : Vous êtes probablement en train de piétiner 80 % de votre potentiel marketing.

Agiter le problème : Autrement dit : vous obtenez seulement 20 % de l’argent que la plupart des gens peuvent vous donner si vous prenez la peine de demander.

Pour finir par la solution qui est de s’inscrire à sa newsletter pour résoudre ce nouveau problème.

Donc, si vous le désirez plus l’appel à l’action : Découvrez comment récupérer rapidement les 80 % de revenus que vous jetez sans regarder.

Remplissez le formulaire. (la solution)

Un formulaire qui demande 2 choses : le prénom et l’email.

Un appel à l’action personnalisé et dynamique : GO

Ensuite, il vous met sous le nez une phrase d’apparence anodine… 

Non merci, je suis arrivé ici par hasard…

Le but est de provoquer une action de votre part même si vous n’êtes pas intéressé par cette première offre.   

Jusqu’au bout, il ne lâche pas l’affaire. C’est un séducteur tenace.

Encore une fois, votre curiosité refait surface.

Si vous cliquez sur le lien, c’est reparti pour un tour. C’est une autre lettre de vente rien que pour vous.

Et puis le PS.

PS Signifie en latin « postscriptum » et signifie « écrit après ».

Le postscriptum peut être une phrase, un paragraphe résumant votre email.

Après l’appel à l’action, il est presque toujours lu par vos lecteurs.

Le PS ici vous met en garde contre le plagiat de ces emails. Je me suis posé la question est-ce ironique ou vraiment sérieux.

Mais voilà le truc que je trouve dommage sur cette page d’accueil. 

En lisant la page d’accueil je me suis rendu compte qu’il parlait de plus de 7000 abonnés et pourtant pas un seul témoignage; c’est louche.

Vous êtes obligé de cliquer sur « Les milliers de lecteurs de ce bulletin sont partout sur internet » pour voir des témoignages.

Les témoignages sont une arme de persuasion très convaincante, à utiliser sur votre page d’accueil ou landing page.

Et pour terminer on retrouve sa signature qui l’identifie comme l’auteur de cette lettre. Il approuve par la même occasion l’ensemble de son contenu.

Alors, avez-vous envie de vous inscrire à cette newsletter ? 

Et voilà la dissection touche à sa fin.

Jeremy Allard est un marketeur à suivre pour apprendre le SEO, le copywriting, l’email marketing. Il ne fait pas beaucoup de bruit, mais il est sacrément bon dans son domaine. 

Ce que vous devez retenir : 

  1. Ajouter une photo pour gagner en crédibilité et la confiance de vos lecteurs
  2. Cibler votre public
  3. Utiliser la formule AIDA et/ou PAS pour rédiger votre page d’accueil ou vos landing pages
  4. Poser des questions pour éveiller la curiosité 
  5. Utiliser la preuve sociale 
  6. Ajouter lien vers une autre page de vente (optionnel)
  7. Personnaliser votre appel à l’action
  8. Écrire à une personne

4 choses cool à faire :

  1. Téléchargez 3 modèles efficaces de landing page
  2. Laissez-moi un commentaire ci-dessous et dites-moi ce que vous avez aimé dans cet article.
  3. Partagez cet article avec quelqu’un que vous connaissez. Si lui aussi a un site web, vous pourrez l’aider à améliorer ou à créer une page d’accueil qui convertit.
  4. Inscrivez-vous à la newsletter de Jeremy Allard. Découvrez ce qu’est le vrai marketing.

Marvin

[disséquer N °7] – Connaissez-vous Hubspot : la machine à génération de leads ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.